CULTURE ET HISTOIRE  /  EGLISES ET MONASTÈRES

La Basilique Saint Georges – Bicaz

Près de la confluence d’ancienne rivière Bistrita (aujourd’hui indagué par le barrage du lac Izvorul Muntelui) et la rivière Bicaz, sur un terrain plus haut, prés de la route Piatra Neamt – Vatra Dornei, se trouve L’Eglise Saint Georges, de la paroisse de la ville Bicaz.

Ici, le moine Damaschin Neagu a construit au debout du VIIIème siècle un ermitage en bois, sur la rive droite de Bistrita. Aujourd’hui, cette colline porte son nom. Celui-ci a été au début un ermitage des moines et ensuite, de mères. Apres cent ans, en 1821, pendant la période de Mihail Sturza, avec la bénédiction du Métropolite Veniamin Costachi, au lieu d’ancien ermitage on a construit cette nouvelle église, en pierre, forme de croix avec une salle d’entrée.Le premier fondateur a été le prêtre Jean le Confesseur, aide aussi par des prêtres dignes comme Teodor, Ioan, Neculai, Georges, et des chantres d’église Constantin et Jean.

Continuer »

L’Ermitage Cerebuc - Bicaz

Pour arriver à l’ermitage Saint Prophète Elie (Cerebuc) il faut parcourir 7km de la route axiale entre Izvorul Muntelui et Durau. L’ermitage Cerebuc est un ermitage des moines qui appartient à la Monastère du mont Ceahlau. Il a été mis en place au lieu d’un ancien ermitage de l’année 1614, détruit après et remis en place en 1996. L’ermitage se trouve a 20 km de la ville Bicaz et fait partie du village Izvorul Alb, Neamt.

Maintenant, il y a cinq moines et le supérieur, le Vicaire General, Gherontie Munteanu. Cet ermitage a contribué à la conservation de la tradition isihaste qui se trouve dans les montagnes Ceahlau, précisément dans les VIII-XIX siècle, quand ils sont venus de nombreux ermites. Ceux-ci ont maintenu longtemps le « toaca » (planche de bois sur laquelle on frappe au marteau dans les églises, pour annoncer le service divin) et le cloche dans l’ermitage du Ceahlau, mais aussi la fête patronale traditionnelle le 6 août, en gardant une étroite liaison avec les autres établissements monacaux.

Continuer »

L’Ermitage Du Saint Paisie De Neamt - Capsa - Bicaz

En 1991, une femme croyante donne à la Monastère Tarcau un terrain pour la construction d’une église. Le prêtre supérieur de cette année, Ioachim Rad l’a approuvé et il a chargé pour cette mission le moine ordonné prêtre, Modest Rusu. Par la suite des grands efforts, l’église a été finie et peinte entre 1992 et 1995.

Le 13 mai 2001, le Prêtre Supérieur Ciprian Zaharia a confirmé la construction des cellules.

Ainsi, l’ermitage Saint Paisie De Neamt a été sanctifié en 1997.

L’ermitage est maintenant administré par La monastère Bistrita.

Fête patronale: La Sainte Trinité, Le Saint Paisie de Neamt; Accès: route Piatra-Neamt-Bicaz, Bicaz, quartier Capsa ; Le supérieur: le Vicaire General Gherontie Tibulca ; Adresse: Bicaz, 615100, jud. Neamt;

La Monastère Le Mont Ceahlau

La monastère Le Mont Ceahlau est située dans les montagnes Ceahlau, a une altitude de 1700m, près du chalet Dochia.

Dans les temps les plus anciens, autour du mont Ceahlau il y avait des nombreux ermitages ou des cavernes ou habitaient des ermites, des moines et des nonnes. Les unes ont été incendies, ou détruites à cause des avalanches ou des roches. Les documents de spécialités montrent l’existence des plusieurs couvents : Casiana Ceahlau (XVIIIème siècle), éliminé au XIXème siècle, Rapciuni Ceahlau, avec la fete patronale Le Saint Jean le Théologien (début du XVIIIème siècle), Sofia Ceahlau (XVIII siècle- éliminé au XIX siècle). Ils ont existé les ermitages pour les moines : Les Archanges Michel et Gabriel Rapciuni, fondé avant 1773, transformé ensuite dans une paroisse, Gura Bicazului (La bouche du Bicaz), La Sainte Trinité de Poienile près de Ceahlau, fondée en 1599 par Ieremia Movila. La Monastère Durau est la seule qui a résiste au long des années.

Continuer »

L’Ermitage « Poiana Maicilor » - Rapciunita

11 êtres vivants, vie communautaire;
Fêtes patronales: Sainte Teodora de Sihla et La protection de la Très Sainte Mère de Dieu;
Accès: Commune Ceahlau – Poiana Maicilor, altitude 1326m;
L’abbesse: monahia Ioanichia Calin;
Adresse: com. Ceahlau, 617125, jud. Neamt




L’Ermitage Stanile

L’ermitage Stanile a été fondé en 1998 et fait partie de la Monastère Mont Ceahlau.

Les cellules et la chapelle sont en brique.

3 êtres vivants, vie communautaire;
Fête patronale: Saint Antoine le Grand;
Accès: a une altitude de 1400m, sur le mont Ceahlau, pres de la Monastere Ceahlau;
Le supérieur:ierom. Vichentie Patatu;
Logement:4 locuri;
Adresse: com. Bicazul Ardelean, 617065, jud. Neamt

L’église de la Paroisse « Izvorul Muntelui » Bicaz

Elle a comme protecteurs « Sts Constantin le Grand et sa mère Hélène » et « St Pantelions, Grand-Martyr et Anargyre ».

Elle est située dans le département de Neamt, ville Bicaz, Rue Izvorul Muntelui, au mi-chemin entre Bicaz (6km) et le Chalet « Izvorul Muntelui » (6km), au pied de la montagne, l’itinéraire touristiques vers Ceahlau.

Le village Izvorul Muntelui a comme habitants des chrétiens orthodoxes transylvains refugiés après 1877, en ajoutant des familles déplacées du village Carnu, Secu, Izvorul Alb. Le nom de ce village indique l’existence de la rivière qui le traverse et qui prend sa source au pied de la montagne.

Continuer »

L’église « Nativité de la Très Sainte Mère de Dieu » - Potoci

Cette église a été édifiée à l’aide et la bien volonté de la famille Ion et Alexandra Ciucanu, les fondateurs principaux mais aussi grâce aux efforts des habitants et du prêtre Stelian Carpisor.

La sanctification a eu lieu le 26 septembre 1976 par le Grand Prêtre Calinic Botoșăneanu, épiscope vicaire de la Métropolie de Moldavie et Suceava. Tout le monde a fait des efforts pour cette construction d’autant plus que l’approbation a été au début seulement pour le clocher.

Entre 1980 et 1988 le cure de la paroisse a été prêtre Amarinei Alecu, et en 1988-1998, le prêtre Șfarghie Florin. Dès 1999 la paroisse Potoci est administrée par le nouveau prêtre Anghel Ion Valentin.

Le Monastère Petru Voda

Même s’il a été construit à la fin du XXème siècle, le Monastère Petru Voda- réalisé en style médiéval – est devenu un monument de pèlerinage pour les milles des croyants. En suivant la route DN15 B de Poiana Teiului vers Targu Neamt on arrive à Valea Largului et à gauche on continue 10 km vers le village Petru Voda.

Arrivé là, on continue la route par le bus Durau-Targu Neamt jusqu’au premier arrêt du village. On peut aussi arriver en suivant la route de Targu Neamt – Durau, un chemin de 39 km.

Continuer »

Le Monastère DURAU

Elle est située dans la station de vacances climatique Durau, à l’est des montagnes Ceahlau, à 5 km de la cascade « Duruitoarea » d’où vient aussi son nom. Grace a son position isolée, au pied de la montagne, le monastère a été au long des années l’un des plus pieux emplacements.

L’église actuelle est élevée au lieu d’un ancien couvent au début du XVIIème siècle. En 1802, grâce à l’initiative et l’aide du Métropolite Veniamin Costachi, elle a été transformée dans un ermitage des moines. Un ancien document mentionne qu’en 1822 elle était subordonnée « à l’église de pierre de la vallée ». En 1830 la supériorité a été affermée au Vicaire général Gavril pendant 10 ans et l’une d’une condition contractuelle a été la construction d’une nouvelle église à Durau.

Continuer »

Le Monastère TARCAU

Le monastère Tarcau est situee sur la Valee Tarcau, a 43 km de la ville Piatra-Neamt, entre les localités Brates et Ardeluta. Pour arriver, il faut prendre la route secondaire au sud de la route Piatra Neamt-Bicaz, a 5 km de la ville Bicaz.

L’église qui appartient à le monastère Tarcau et qui a la fête patronale « la Dimanche de tous les Saints » a été construite en 1833 par le moine Avramie. Dès le début, cette monastère a été douée par des forets, des prés et des moulins pour assurer les finances pour les 20 moines qui habitaient ici. La tour du clocher a été construite en 1868 et les cellules ont été rénovées entre 1967-1968. Peu a peu, le nombre des moines a diminué, c’est pourquoi cet ermitage a été subordonné à le monastère Bistrita, mais en 1990 est redevenu monastère.

Continuer »

L’ermitage « Ascension de Notre Seigneur Dieu » - Brates

A 15 km de la Vallée du Tarcau, prés des forets et sur la valle du rivière Brates on rencontre le village « Brates » .

Les croyants de ce village ont demandé la permission de l’Institution Supérieure de l’église orthodoxe de la Moldavie et de Bucovina pour fonder une église. C’est pourquoi l’Institution a nommé le prêtre Veniamin Talpau , de l’ermitage Tarcau pour s’occuper de la construction. Aidé par plusieurs croyants, il l’avait finie après 6 années. La sanctification a eu lieu le 10 mai 1953, quand l’église a reçu la fête patronale « Ascension de notre Seigneur Dieu ». Le premier prêtre a été Veniamin Talpau (1910-1992) et en 1989 l’église a été transformée en ermitage.

Continuer »

Le Monastère Buhalnița

Le monastère Buhalnita est situé dans la commune Hangu, à 50 km de Piatra Neamt, DN15 (Route Nationale), après Bicaz, vers Vatra Dornei. Lieu de culte, ce monastère a deux fêtes patronales : « Entrée au Temple de la Mère de Dieu » et « St Jean le Nouveau de Suceava” et elle a été édifiée par le Prince Régnant Miron Barnovschi (1626-1629/1633). Il y a un autre ancien sanctuaire, édifié par Etienne le Grand, donné après au monastère Neamt.

Après 1640, le régnant Vasile Lupu (1634-1653) a donné au monastère des domaines, moulins et étangs en la transformant dans l’une des plus prospère emplacement de la Moldavie.

Continuer »

L’ermitage « ST Pacome Le Grand » – Hangu

Dans les temps le plus anciens, à Hangu a existé une vie spirituelle. Il y avait premièrement l’ermitage Ermite, fondé au XVème siècle, restauré le siècle suivant par le Pieux Peon en monastère des moines ayant la fête patronale « Jour du Saint-Esprit », rénovée en 1639 par l’échanson Gheorghe Coci. Elle devienne plus tard une église laïque, après la sécularisation des fortunes.

Il a existé aussi a Hangu le monastère Buhalnita, nomme Ermitage Hangu ayant la fete patronale « Entrée au Temple de la Mère de Dieu », refaite en 1627 par Miron Barnovschi et au XXème siècle elle est devenue église laïque. Le supérieur de le monastère Bistrita, l’Archimandrite Ciprian Zaharia a reconstitué l’ermitage. La collectivité des moines aidée par le Supérieur Justin Mazareanu et par les habitants a commencé en 1999 la construction.

Après l’année 1640, le Régnant Vasile Lupu (1634-1653) a donné à l’église des domaines, des moulins et des étangs, en la transformant dans une des plus prospère de la Moldavie.

On a construit un petit bedeau et un bâtiment pour les animaux.

2 êtres vivants, vie communautaire
Fête patronale : Ste Protection de Notre Souveraine la Mère de Dieu
Le Supérieur : le Moine ordonné prêtre Iustin Mazareanu
Adresse: com. Hangu, 617240, département de Neamt, Route Bicaz- Poiana Largului, à 12 km.de la commune Hangu

L’èglise en bois « St Grand Martyr Georges » de Galu – Commune POIANA TEIULUI

L’église en bois de Galu est située dans la cour du cimeterre du village. Elle date de l’année 1918 ; cela est démontré par des inscriptions sur une Evangile imprimée à Bucarest : « …a été donnée pour l’église du village Galu à 8 novembre 1780 ». On dit qu’elle est plus ancienne et qu’elle a été fonde au lieu d’un ancien emplacement en 1780.

De point de vue architectural, l’église a été réalisée en forme de croix, avec le porche ouvert, ayant 4 colonnes en bois. On peut bien remarquer de l’extérieur l’autel, les absides latérales et le clocher au dessus du porche. La maitrise des ouvriers qualifies est mise en évidence par les murs en sapin dont l’assemblage a la forme d’une « queue d’hirondelle”.

Continuer »

L’èglise en bois de Bicazu Ardelean – Pârâul Caprei

Marche sur DN 12 C Bicaz –Lacu Rosu, de la commune Bicazu Ardelean vers Telec on peut arriver à l’église qui a la fête patronale « St Dimitrios le Myroblite » .

On a organise des messes dans cette église depuis quand elle a été édifiée ; en plus elle est la plus ancienne église située entre la Vallée du Bicaz, Bicaz Chei , Pangarati, la seule église en bois peinte entièrement a l’intérieur. C’est pourquoi elle représente un monument historique.

Continuer »

Le Monastère Pângăraţi

Le Monastère Pangarati est situé dans le Departement de Neamt, dans un merveilleux endroit, entourée par des forets de feuillus et de conifères, sur la rive gauche du ruisseau Pangarati, à 13 km. de Piatra Neamt, sur DN 15 (Piatra neamt - Bicaz), on tourne à droite pour dévier l’hydrocentrale Stejaru.

Son nom provient d’un ermite qui vivait au XVème siècle à côté du ruisseau ; son nom était Pangratie. C’est le Régnant Etienne le Grand qui a voulu lui offrir une église pour ses prières, en 1461 a lui donne des argents pour la construire. Cette église a porte le nom l’Ermitage de Siméon jusqu’en 1508.

Continuer »

Le Monastère Bisericani

Le monastère a été fonde en 1498 par le moine Iosif, au lieu d’un ancien ermitage en bois, a l’époque d’Alexandru cel Bun. C’est Stefanita Voda qui a construit le premier l’église. Au XIXème siècle on a élevé les cellules, la maison du Superieur et la chapelle. Après la sécularisation, le monastère devient une prison.

Le monastère Bisericani construite sur le mont Pietrosu a une altitude de 650 m se trouve a 12 km ouest de Piatra Neamt, sur DN Piatra-Neamt – Bicaz. La route est en serpentines et la vue splendide de la Vallée Bistrita est juste en face. On arrive dans le foret et on observe les tours du monastère.

Continuer »

L’èglise « Sts Apôtres Pierre et Paul » – Hangu

« Avec la volonté du Père, notre Seigneur, l'aide du Fils et la grâce du Saint Esprit" on a élevé cette église dans le village Audia, commune Hangu, avec la fête patronale « Sts Apôtres Pierre et Paul » en 1918 à l’aide des paroissiens, prêtre Ioan Pantescu. Au long des années l’édifice a été réparée plusieurs fois, la dernière étant en 1989-1996. Entre les années 1994-1995 on a peint l’église dans la technique fresco par le peintre Vasile Anghelache. Les réparations et la peinture est le travail des paroissiens, aides par le Vicaire General Nifon Burlacu du Monastère Sihastria. La sanctification a eu lieu le 14 juillet 1996 par Daniel, le Métropolite de la Moldavie. Que le Dieu nomme tous ceux qui ont bati et ont entretenu au long des années cette sainte demeure » (Pisania bisericii)